Recherche maison de rêves

Publié le par Dominique

Recherche maison de rêves

Au printemps 2015, il faut avancer dans le projet pour notre future installation. Philippe part plusieurs semaines au Portugal à la recherche de la maison de mes rêves. Le cahier des charges est posé :

  • maison avec la vue sur la mer : INDISPENSABLE, 16 ans qu’on la voit tous les jours de chez nous et même des coursives de mon entreprise

  • 4 chambres afin de recevoir nos hôtes

  • piscine de préférence chauffée, 16 ans de tropiques, cela laisse des traces

  • espace pour laboratoire de pâtisserie

  • petit jardin pour faire un faapu (jardin potager à Tahiti)

  • une vie à proximité

  • quelques travaux possibles

Recherche maison de rêves

A distance, nous avions épluché les annonces immobilières dans la région de Sesimbra, car nous avions remarqué que son climat correspondait à nos attentes et la localisation aux portes de Lisbonne était intéressante. Philippe y pose donc ses bagages, se lance dans les visites, prend des contacts à l’UFE (Union des Français Expatriés)

Recherche maison de rêves

Une visite, deux visites, trois visites… et enfin, une maison qui correspond à nos attentes. La négociation s’engage, assez difficile. Le vendeur ne veut pas attendre le mois de juillet pour signer un compromis, la maison venant juste d’être mise sur le marché. De mon côté, je suis toujours à Tahiti et s’engager à distance pour un tel achat, c’est osé. On discute des heures entières avec Philippe, merci Skype, je m’imprègne des photos, je tourne les plans dans tous les sens… et nous prenons la décision de signer un compromis fin mars, et la signature de l’acte de vente en juillet lors de nos vacances déjà programmées. Philippe s’occupe des formalités, signe chez le notaire et rentre au fenua (pays en tahitien). Mission accomplie.

Encore trois mois à patienter. Heureusement, les esprits sont occupés entre mon CAP de pâtisserie,

la vente de notre appartement sur Tahiti, la préparation du déménagement, l’organisation de notre prochain séjour en métropole et au Portugal…

Recherche maison de rêves

Début juillet, le Portugal nous accueille à nouveau. Je vais découvrir la maison. Mais tout se mérite, et la visite va être retardée de deux jours car le vendeur est coincé à l'étranger, l’avion devant le ramener est en panne. Grrrrrrrrr, la patience n’est pas ma qualité principale.

On fête la signature ...
On fête la signature ...

ENFIN, Joao nous fait la visite, attend ma réaction et dès que je lui dis que la maison correspond à mes attentes, il me tend les clés. Nous séjournerons dans la maison avant la signature de l’acte chez le notaire ; simple formalité, en une demi-heure tout est bouclé.

Merci Gracia et Joao pour la préparation de la maison, le champagne portugais, le Porto... Nous y passerons quelques jours à mesurer, photographier la maison dans ses moindres recoins, tirer des plans sur la comète, on va faire ci, on va faire ça. Mais l’heure du retour a sonné, il faut rentrer à Tahiti pour 6 mois.

Publié dans Nous

Commenter cet article

Henri 07/12/2015 05:12

Salut la famille , bien votre projet est plus qu'avançé !!!, des que nous sommes rentrés d'Indonésie ( mai) nous programmerons une visite pour venir vous voir , Henri , Lestari et Amélia

Dominique 07/12/2015 05:38

Super, on se retrouvera avec beaucoup de plaisir. Je suis très fière d'être lue de Tahiti en Indonésie, en passant par l'Australie et la métropole. Bises.

renée 29/11/2015 10:27

courage ! tout vient à point à celui qui sait attendre.... bisous

Dominique 30/11/2015 01:10

Et c'est au-delà de mes rêves. Encore quelques jours de patience avant de m'y retrouver. Bises.

Dupuy 28/11/2015 13:43

Coucou les amis ,nous poursuivons vos aventures .
Petit jardin pour les tomates cerises pour l'apéro ,puis sardines grillées ,et gâteau choco avec évidement un peu de vin pour arroser le tout .
Puis brasses dans la piscine pour éliminer que du bonheur !!!!!
On pense bien à vous .
Bisous
Pascale Patrice

Dominique 29/11/2015 05:10

Pour le vin, on a besoin de notre œnologue préféré. Pour les sardines, patience... Les billets d'avion sont réservés ? Bises.