Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne

Publié le par Yann

Aujourd'hui, je laisse une nouvelle fois la plume à un jeune écrivain amateur. Futur ingénieur aéronautique et fan de vacances au Portugal, espérons qu'il soit aussi doué dans le récit de vacances que dans la rédaction de documents techniques !
Le fortin de Sesimbra
Le fortin de Sesimbra

Alors que la fin des vacances approche et que mes amis m’ont abandonné pour retourner travailler (ils sont bizarres !), il me faut trouver une occupation. J’ai le matin même la chance de tomber sur un prospectus, parlant de geocaching et avec de beaux noms invitant à l’escapade. En passant, je vous conseille de faire un saut à l’office du tourisme de Sesimbra, ne serait-ce que pour la vue sur l’océan depuis le fort.

Le temps étant trop beau pour une "après-midi canapé" et la piscine trop fraiche à mon goût, je finis par me renseigner pour découvrir et tester cette activité au nom anglophone.

Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne

Il s’agit en fait d’une chasse aux trésors comme nous en avons tous connue dans notre enfance, mais remise au goût du jour et des grands. Pour cela, les indications de nos parents et professeurs sont devenues des coordonnées GPS. Il peut être nécessaire de passer par certains points pour commencer le parcours, prendre des indices ou accéder au point d’arrivée. Ce dernier est référencé par une coordonnée et il s’y trouve parfois une « cache ». Celle-ci ne renferme pas des chocolats ou petits cadeaux, mais des souvenirs laissés par des prédécesseurs et un petit carnet. Celui-ci est très important puisqu’il retrace le passage de tous les participants qui y laissent un petit mot sur leur expérience et leur date de passage.

Que les plus sceptiques ce rassure, rien n’est compliqué, et il ne vous suffira que :

  • D’un GPS portable ou n’importe quel smartphone

  • Une paire de chaussure de marche et bouteille d’eau (pure et non aromatisée de préférence)

  • Un papier et un stylo

Maintenant que tout le monde sait de quoi il s’agit et que le décor est planté, revenons à l’aventure « A Ponta do Cabo » et direction le Cabo Espichel.

La voiture garée à côté du phare, en route pour la maison abandonnée des marins à 300 mètres. De là, se dessine une vue splendide, bien différente de celle que peuvent avoir les touristes agglutinés dans le couvent à 500 mètres.

Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne
Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne

Je viens d’atteindre le 2ième point GPS ; et je dois l’avouer, je n’ai pas bien préparé ma sortie. Après avoir passé 15 minutes à chercher la cache, je me rends compte qu’il y a un 3ème point GPS donné dans la description du parcours. Une fois les coordonnées entrées dans mon smartphone, surprise : le point se trouve dans l’océan, duquel je suis séparé par une grosse pente de rochers et maquis. Soyons courageux (et peut-être un peu téméraire) et lançons nous.

Moins de 10 mn suffisent pour arriver au dernier point et rester bouche bée devant le panorama : l’immensité de l’Océan Atlantique, une végétation magnifique et le phare.

Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne
Le geocaching ou la chasse aux trésors moderne

Après m'être remis de mes émotions, la cache me saute aux yeux. Sous un rocher, il y a à l’intérieur des petits souvenirs (pince à linge, bracelet en plastique, figurine …) et le fameux petit carnet. Les premiers signataires sont passés durant l’été 2011, et malgré le rythme d’1 à 2 visiteurs par mois, le site est toujours impeccable et vierge de toute trace.

Ma nouvelle copine
Ma nouvelle copine

Malheureusement, l’heure de rentrer arrive (les glaçons de l’apéro sont déjà prêts). Il me faut quitter avec regret ce petit coin de paradis au bout du monde. Ma nouvelle copine la mouette est restée là et je suis remonté, heureux de la (re-)découverte de ce site et de cette activité.

Si un week-end ou en vacances vous ne savez pas quoi faire, rendez-vous sur le site www.geocaching.com , qui référence de très nombreux parcours et forcement un près de chez vous. Je vous parie que vous ferrez de magnifiques découvertes, sans rien dépenser à part quelques calories (l’été approche). Je vous conseille tout de même de préparer un minimum votre excursion et de recharger votre GPS ou smartphone. Si vous utilisez ce dernier, une très bonne application gratuite et open-source existe : c:geo. Enfin, prenez garde lors de vos sorties. Certains geocaching et leurs terrains sont très faciles ; d’autres comme celui que je viens de vous présenter le sont beaucoup moins. Ne fixez pas la barre trop haute dès le début. Ayez un minimum d’entrainement sportif pour les plus difficiles. Et n’hésitez surtout pas à prévenir un proche de votre lieu de promenade et de votre heure estimée de retour. Certains parcours en pleine campagne n’ont pas de couverture réseaux.

A très bientôt pour découvrir de nouveaux horizons.

Il est sympa Yann, il a laissé une carte de visite de notre maison d'hôtes !
J'ai repéré sur le net d'autres caches sur Sesimbra. Je vais me lancer dans l'aventure et peut être serez-vous tentés également.

Publié dans Tourisme

Commenter cet article

dupuy 20/05/2016 18:57

Tu es trop forte !!!!!!!!!
Bises
Dupuy

Dupuy 20/05/2016 17:53

Coucou les amis ça m'a l'air sympa se petit jeu .
Je pense à nos amis avec leur fils qui aime bien l aventure et puis c'est ludique .
J ai déjà une idée de ce que l'on peut laisser !!!!!!!!!!
Bises
Pascale Patrice

Dominique 20/05/2016 18:17

Des bouchons ? Bises