La calçada portuguesa ou chaussée portuguaise

Publié le par Dominique

Après le tremblement de terre qui dévasta Lisbonne en 1775, le marquis de Pombal imposa les azulejos comme revêtement de façades et les petits pavés de pierre calcaires pour les trottoirs. Les trottoirs et rues du Portugal sont très souvent pavés de petits blocs cubiques de calcaire blanc (ou marbre) et de basalte noir. Parfois, quelques pavés rouges ou jaunes viennent apporter un peu de couleur au milieu des arabesques.

Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.
Quelques photos prises au gré de mes promenades.

Quelques photos prises au gré de mes promenades.

L’avantage de ce revêtement est de permettre l’infiltration des eaux de pluies dans les sols. Cela évite également de faire et puis combler des tranchées pour réparer les chaussées endommagées.

Rose des vents au Monument des Découvertes
Rose des vents au Monument des Découvertes

Ces ornements peuvent être géométriques ou inspirés de l'histoire de l'âge d'or des découvertes et de l'attachement des Portugais avec la mer (vagues, navires, cordes, coquillages, animaux marins, etc..). On retrouve également ces calçadas dans les anciennes colonies portugaises (Brésil, Mozambique, Angola, Macau).

Le travail de ces ouvriers, ou artistes, les «calceteiros » est très éprouvant, les hommes sont courbés sous un soleil de plomb ou sous le crachin glacial de novembre.

La calçada portuguesa ou chaussée portuguaise

Alors, rendons-leur hommage, et n'oubliez pas de marcher également les yeux tournés vers le sol. Mais attention, ces petits pavés sont très glissants tant sous le soleil que sous la pluie, c'est à dire, tout le long de l'année. Mesdames, oubliez talons aiguilles.

Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dupuy 15/04/2016 14:59

Bonjour les amis ,nous prendrons pas nos talons aiguilles !!!!!!!
C'est très jolie ,nous prendrons le temps de les regarder en tongs
Bises
Dupuy

Dominique 16/04/2016 10:04

Je ne t'ai jamais vue en talons aiguilles !!! ce ne sera pas le moment d'essayer. Bises.

Nanou 15/04/2016 09:52

Promis je viendrai en savates :) bisessss

Dominique 16/04/2016 10:01

‘aita pe’ ape’a, surtout si savates Hinano !!!